SéduQ : l'éducation sexuelle a son jeu

Mis à jour : févr. 25

Texte de Louise Hiernaux, journaliste, Femmes ici et ailleurs


Ludique, éducatif et inclusif : ce jeu de carte collaboratif destiné aux adolescent·e·s permet d'en apprendre plus sur la sexualité. La campagne de financement participatif touche presque à sa fin pour SéduQ, outil innovant pour prévenir des violences et promouvoir la santé sexuelle. Rencontre avec Alixe Moujeard, co-créatrice de ce jeu.


Qu'est-ce qui vous a amené à imaginer SéduQ ?

Je suis éducatrice spécialisée de métier : je travaille avec des adolescent·e·s. qui ont été sorti·e·s du milieu scolaire ordinaire. J'ai été confrontée à de nombreuses situations qui m'ont interpellée notamment sur les questions de santé et de violences sexuelles. Ce sont des sujets courants dans la société, mais particulièrement visibles dans ce type d'environnement. En tant qu'éducateurs et éducatrices, nous avons accès à leur parcours, ce qui nous implique d'autant plus.


L'idée de ce jeu provient donc de témoignages ?

Oui. J'ai eu des situations de travail au cours desquelles je me retrouvais à accompagner des victimes, mais aussi énormément d'auteurs de violences sexuelles. Sur douze jeunes accueilli·e·s, des adolescent·e·s à partir de douze ans, sept étaient victimes et/ou auteurs de violences. Ça a été une claque professionnelle pour moi. Je me suis dit : “Il va falloir intervenir auprès de mon public, mettre en place une action pour pouvoir parler de violences sexuelles et que tout cela cesse !” Les outils qui existent aujourd'hui sont relativement limités et cela m'a amené à penser : “Chiche, je vais en inventer un !” J'avais envie de partir des jeunes et de leurs préoccupations. Je voulais développer un outil qui puisse parler à la fois du genre, de l'orientation sexuelle, des violences sexuelles, et qui soit accessible à tous et toutes.

Pour y parvenir, je me suis associée à Zoé Moujeard, ma petite sœur. Elle a pile-poil l'âge que je voulais viser, 17 ans et demi, soit la moyenne du premier rapport sexuel. C'est une période durant laquelle on construit sa sphère affective et intime. Avec Zoé, nous avons décidé de réunir un groupe de jeunes pour créer ce jeu et discuter autour des questions : “qu'est-ce que vous voulez ?”, “quels sont vos besoins ?”, “qu'est-ce qui vous ferait marrer ?” L'objectif était aussi que ce soit amusant.


Comment s'articule le jeu ? Quelles cartes pouvons-nous trouver ?

Il s'agit d'un escape game, un jeu de carte collaboratif. Au cours de la partie, les ados/jeunes adultes doivent séduire et se projeter dans une relation intime avec un autre personnage. Le jeu débute par l'étape séduction. Tout le monde choisit un personnage qui lui correspond et un·e qu'ils et elles vont draguer. C'est là que ça devient intéressant. Ils et elles visualisent les premiers échanges, se demandent par exemple : “Est-ce que deux filles se draguent de la même façon ?” Le groupe de jeunes doit alors trouver une stratégie de drague. Soit de façon timide, soit par texto, soit avec humour, soit avec vulgarité. Chaque choix multiple va amener à une conséquence qui, si elle est mauvaise, révèle la carte “Stop”. Si cette dernière est utilisée, cela signifie que le comportement exercé relève du harcèlement sexuel. Ce qui permet d'expliciter la différence entre drague et harcèlement pour les jeunes. Les situations rencontrées durant le jeu imitent au maximum la réalité, afin que les questionnements soient concrets.

La deuxième phase majeure du jeu est l'étape Q, portée sur la relation sexuelle. La mission consiste à additionner des cartes illustrant plusieurs parties du corps. Par exemple, si une carte “main” se combine à celle d'une main d'un·e autre joueur ou joueuse, cela signifie “se donner la main.” Au fur et à mesure de la partie, les actions illustrées par les cartes montent crescendo, jusqu'à atteindre la carte “Wouahou !” , le plaisir. Tout cela sans oublier préservatif et lubrifiant.

Au niveau des illustrations, tout est réalisé en collaboration avec le dessinateur Alain Goupil. Le challenge était de ne pas tomber dans des schémas scientifiques ni dans un jeu porno. Il fallait donc s'éloigner au maximum de l'érotisme. C'est pourquoi, nous avons beaucoup travaillé afin de trouver un entre-deux qui soit le plus pertinent possible.


Quel impact pensez-vous que ce jeu va avoir sur la jeune génération ?

Le consentement est vraiment partout, à toutes les étapes du jeu. C'est l'objectif ultime : l'éducation du consentement et son application dans la réalité. Il s'agit aussi de répondre aux questions que les jeunes se posent sur la santé sexuelle. Ils et elles veulent en savoir plus sur la première fois, par exemple et comme personne ne leur répond, ils et elles vont voir des films pornos ! SéduQ représente une alternative à ces représentations et promeut “la sexualité safe .” D'ailleurs, notre devise est : “la sexualité c'est cool, si ce n'est pas cool, ce n'est pas du sexe.” Le jeu va réellement mettre tout le côté positif en avant, tout en cadrant très fermement les pratiques de violences sexuelles ou même les IST (infestions sexuellement transmissibles).


Où pourra-t-on trouver SéduQ ?

Il sera vendu sur notre site internet. Nous allons également travailler avec des petites boutiques de jeu.

En ce moment, nous mettons en place un partenariat avec le CIDFF (Centre d'information sur les droits des femmes et des familles) qui va potentiellement distribuer cet outil. Actuellement, le jeu est vendu à quarante euros. Nous comptons baisser les prix par la suite mais pour la première édition, nous sommes obligées de fixer ce tarif-là.





Pour en savoir plus :

SéduQ

Ulule




Ce blog collaboratif est une plate-forme réservée aux membres du Club Femmes ici et ailleurs. Chacun·e a la possibilité de partager dans cet espace ses témoignages, autour de femmes ou d'événements l'ayant particulièrement inspiré·e.

Pour participer, n'hésitez pas à nous envoyer vos productions (écrites ou vidéo) à l'adresse rencontres@editions-8mars.com

Vous souhaitez rejoindre le Club Femmes ici et ailleurs ? C'est par ici que ça se passe !



#Sexualite #SeduQ

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône YouTube