Reines guerrières et druidesses chez les Celtes

Mis à jour : mars 19

Texte de Laurence Dionigi, membre du Club Femmes ici et ailleurs, Nice. Dans l’Antiquité, les Romains et les Grecs considéraient les Celtes comme des barbares. Ces peuples d’origine indo-européenne se sont étendus dans la partie occidentale de l’Europe entre le VIIIe siècle

av. J.-C. et le VIIe siècle apr. J.-C.. Peu d’écrits nous sont parvenus puisque leur mode de transmission était essentiellement oral.


Contrairement à la Grecque d’Athènes ou de Sparte ou encore à la matrone romaine, la femme celte était considérée presque à égalité avec l’homme. Consultée sur les questions politiques ou militaires, elle était présente aux assemblées et arbitrait les conflits. Au même titre que les hommes, elle participait aux banquets.

La Celte était indépendante et gérait ses biens dont elle était propriétaire. Elle héritait de ses parents sur deux générations. Elle choisissait son époux et le mariage était considéré comme un contrat et non comme un acte sacré. La virginité avait peu d’importance. Si la femme était plus riche que son mari, elle devenait cheffe de ménage. En cas de divorce, la Celte reprenait ses biens après un consentement mutuel acté. Le mari avait la possibilité d’avoir une maîtresse, mais celui-ci devait obtenir l’accord de son épouse au préalable. Les filles pouvaient accéder au trône également.

Certains textes antiques citent des guerrières effrayantes et impressionnantes, maniant les armes avec dextérité.

Boadicée (ou Boudicca) a régné sur le peuple des Icènes (région de Norfolk au Royaume-Uni) au Ier siècle apr. J.-C.. Cette reine était également prêtresse. Courageuse, de grande taille et dotée d’une abondante chevelure rousse, elle est décrite comme ayant une voix rauque et puissante, aux yeux ardents et portant un torque d’or, collier honorifique des guerrier·e·s. Boadicée s’allia avec d’autres peuples avoisinants, pour se venger des Romains et s’affranchir de leur domination. Elle leva une armée de 120.000 hommes qui tua plus de 70.000 Romains et mit à sac des villes importantes, dont Londres. La légendaire Boadicée a inspiré les arts sous toutes sous formes et ce, jusqu’aux jeux vidéo.

L’historien romain Tacite mentionne Velléda, une druidesse vénérée et respectée qui vécut vers 59

après J.-C. détenant des pouvoirs de guérison et de voyance. Elle appartenait à la tribu des Bructères (région de la Westphalie en Allemagne) et aurait joué un rôle déterminant dans l’arbitrage de conflits de l’époque.

Cartimandua, reine du peuple celte des Brigandes (sud de l’Irlande), régna de 50 à 70

apr. J.-C.. Elle eut plusieurs époux et se rangea du côté des Romains qui la maintinrent sur le trône. Elle livra Caratacos, le roi et chef militaire breton, aux armées de l’empereur romain Claude, préférant la Pax Romana (la paix imposée par l'Empire romain aux régions conquises) plutôt que la guerre.


Enfin, plusieurs déesses ont été vénérées par les peuplades celtes, laissant un héritage culturel et littéraire qui sera repris au Moyen-Âge. Le plus récurrent concerne l’amour courtois et pur des chevaliers envers leur Dame, qui inspira les légendes du cycle arthurien dans lesquelles certains personnages féminins sont détenteurs de force et de savoir.



🤝 Les membres du Club Femmes ici et ailleurs ont eu la chance d'échanger avec Laurence Dionigi, qui est l'autrice de nombreux articles sur les femmes dans l'histoire. Ça vous tente ?

Laurence Dionigi est une autrice, conférencière, chroniqueuse et grande voyageuse, ayant collaboré à de nombreux médias de par le monde. Depuis 2013, elle organise la manifestation, Fémin Auteures, à Antibes et anime des cafés littéraires dans la région niçoise. Avec une dizaine d'ouvrages à son actif, elle met lumière la place des femmes dans l'art avec par exemple Les grandes oubliées de l'art. Pour en savoir plus ? Babelio




Ce blog collaboratif est une plate-forme réservée aux membres du Club Femmes ici et ailleurs. Chacun·e a la possibilité de partager dans cet espace ses témoignages, autour de femmes ou d'événements l'ayant particulièrement inspiré·e.

Ces contenus n'engagent pas la rédaction. Pour participer, n'hésitez pas à nous envoyer vos productions (écrites ou vidéo) à l'adresse rencontres@editions-8mars.com

Vous souhaitez rejoindre le Club Femmes ici et ailleurs ? C'est par ici que ça se passe !


#Histoire #LaurenceDionigi

logo accueil fia femmes ici et ailleurs blog media club reseau social women france exclusif agenda evenements contenus
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône YouTube