Nursyahbani Katjasungkana, pourfendre l’injustice

[Extrait du magazine Femmes ici et ailleurs #35] Texte de Lena Bjurström - Collectif Focus


Depuis plus de quarante ans, l’avocate indonésienne navigue au cœur du système légal indonésien pour mieux le transformer de l’intérieur et défendre celles qui en sont les grandes oubliées.


Quand Nursyahbani Katjasungkana pense à son enfance dans un village de l’île de Java, dans les années 60, elle revoit l’ouvrage exposé sur un autel dans le salon familial : Des ténèbres à la lumière, écrit par la féministe javanaise Raden Adjeng Kartini, à la fin du 19e siècle. “Une source d’inspiration pour mon père, militant indépendantiste”, se souvient-elle. Née dans une famille où il est souvent question d’engagement et de liberté, l’adolescente voit sa meilleure amie, Patria, retirée de l’école à quatorze ans et mariée de force. “Elle voulait être enseignante ou infirmière. Je ne comprenais pas pourquoi elle n’avait pas le droit de poursuivre ses rêves.” Plus tard, une autre de ses amies est contrainte d’épouser un inconnu. “De cette injustice est née ma vocation : défendre les droits et la liberté des femmes.”

Rakyat Merdeka TV

En 1980, devenue avocate, Nursyahbani Katjasungkana travaille au sein de la seule organisation d’aide juridique du pays. Pendant treize ans, elle bataille pour les victimes de violences et de discriminations, laissé·e·s pour compte du système légal de son pays. L’Indonésie vit alors sous le joug conservateur du général Suharto et il ne fait pas bon s’affirmer en faveur de l’égalité. L’avocate fonde pourtant en 1995 l’Association des femmes pour la justice (Apik), qui ouvre une aide juridique spécialement dédiée aux Indonésiennes. “Les femmes que l’Apik accompagne sont aussi directement impliquées dans la défense de leur dossier. Nous les formons aux bases du droit et de la gestion afin qu’elles puissent ensuite devenir assistantes juridiques et constituer des relais dans leur communauté : basée sur leur expérience, l’implication de ces survivantes n’en est que plus efficace.”


Un portrait à découvrir en intégralité dans le magazine Femmes ici et ailleurs. Pour en savoir plus, c'est par ici.

#NursyahbaniKatjasungkana #Avocate #Indonesie #LaSentinelle #Justice #Femmesicietailleurs #CollectifFocus #LenaBjurstrom

logo accueil fia femmes ici et ailleurs blog media club reseau social women france exclusif agenda evenements contenus
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône YouTube