Julie Marangé, le féminisme dans la ville

Mis à jour : mars 19

Au sein du Club Femmes ici et ailleurs, nous avons la chance de compter des personnalités exceptionnelles, agissant dans des domaines très divers, en France et bien au-delà de nos frontières. Chaque vendredi, la rédaction du magazine met en lumière une d'entre elles. Cette semaine, nous vous présentons Julie Marangé, cofondatrice de Feminists of Paris. Propos recueillis par Louise Hiernaux, journaliste, Femmes ici et ailleurs

Qu'est-ce qui vous a amené à créer Feminists of Paris ? Pour paraphraser Simone de Beauvoir, je dis souvent qu'on ne naît pas féministe, on le devient. J'ai grandi dans une famille avec des rôles de genre très traditionnels. De ce fait, j'étais la première à beaucoup juger les autres femmes. C'est seulement en m'éduquant et en arrivant à l'université que j’ai été introduite aux études de genre et au féminisme. En 2018, j'ai lancé le projet Feminists of Paris dans le cadre de mes études à Sciences Po Paris, pendant mon Master de politiques publiques.

En quoi consiste Feminists of Paris ? Il s'agit d'une entreprise sociale dont l'objectif est de sensibiliser aux inégalités et de remettre les femmes en lumière dans l'espace public, à travers des visites féministes. Actuellement, nous avons six visites dans Paris avec des thématiques diverses : la chasse aux sorcières, la libération sexuelle, le street art, les femmes révoltées, une au Louvre et une au Centre Pompidou. Nos visites allient histoire, culture, art et féminisme. Nous travaillons avec huit guides très sensibilisées aux inégalités, dont certaines sont aussi conférencières notamment dans les musées. Je souhaitais utiliser la culture comme porte d'entrée pour démocratiser le féminisme, qui peut paraître élitiste mais facile à démystifier en utilisant par exemple le street art. Quel est votre public cible ? Les participant·e·s sont principalement des adultes et des familles qui veulent sensibiliser leurs adolescent·e·s et enfants aux inégalités femmes-hommes. Jusqu'à présent, nous avons eu plus de 2.500 visiteur·se·s de 37 nationalités différentes. Souvent, les gens me demandent : “Comment fais-tu pour retracer toutes ces vies de femmes ?!” Je réponds que l'histoire des femmes est là, et pas uniquement à Paris, mais personne n'en parle. Nous travaillons en ce moment à implanter ces excursions féministes dans d'autres villes comme Lyon et Bordeaux. Puis toute la France ! Beaucoup de personnes viennent à nos visites sans être féministes et ressortent en l'étant et en nous disant : “Ça m'a ouvert les yeux, merci infiniment.”

Pourquoi avoir intégré le Club Femmes ici et ailleurs ? Je trouvais qu'il était intéressant de collaborer avec Femmes ici et ailleurs par rapport à l'angle intergénérationnel. À Feminists of Paris, nous avons énormément de jeunes. Dans nos visites, l'âge varie de 24 à 39 ans. Je me suis dit qu'apprendre d'autres générations de féministes pourrait m'aider dans mon militantisme. L'objectif est vraiment d'avancer ensemble plutôt que séparément.



🤝 Les membres du Club Femmes ici et ailleurs ont eu la chance d'échanger avec Julie Marangé, fondatrice de cette belle initiative. Ça vous tente ?




Ce blog collaboratif est une plate-forme réservée aux membres du Club Femmes ici et ailleurs. Chacun·e a la possibilité de partager dans cet espace ses témoignages, autour de femmes ou d'événements l'ayant particulièrement inspiré·e.

Pour participer, n'hésitez pas à nous envoyer vos productions (écrites ou vidéo) à l'adresse rencontres@editions-8mars.com

Vous souhaitez rejoindre le Club Femmes ici et ailleurs ? C'est par ici que ça se passe !




#ClubFIA #JulieMarange #FeministsofParis

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône YouTube