Julie Billoud, photographe thérapeutique

Mis à jour : févr. 25

Au sein du Club Femmes ici et ailleurs, nous avons la chance de compter des personnalités exceptionnelles, agissant dans des domaines très divers, en France et bien au-delà de nos frontières. Chaque semaine, la rédaction du magazine met en lumière une d'entre elles.


Aujourd'hui, nous vous présentons Julie Billoud, de son nom d'artiste Elinoï qui, grâce à son objectif, accompagne les femmes dans leur développement personnel.


Propos recueillis par Louise Hiernaux, journaliste, Femmes ici et ailleurs.


Racontez-moi votre parcours et les raisons qui vous ont amenée à devenir photographe thérapeutique.

Je possède avant tout un background créatif. J'ai fait des études d'arts appliqués en France et en Australie. J'ai étudié la publicité, l'édition, le graphisme et mis dans mon sac à dos la photographie qui était ma passion. Cette expérience à l'étranger m'a ouvert des portes pour une approche polyvalente, notamment la photographie thérapeutique. Cette méthode est couramment pratiquée dans les pays anglo-saxons.


Qu'est-ce que la photographie thérapeutique ? La photographie thérapeutique est un accompagnement sur l'amélioration de l'estime de soi, de la confiance et du rapport à l'image. Le but durant la séance est d'aller chercher en profondeur le dialogue entre l'intérieur et l'extérieur. Je réalise le trait d'union entre créativité et bien-être. Pour ce faire, j'ai travaillé comme graphiste en agence et en parallèle, j'ai suivi des formations de relaxologue (sophrologie, gestion de stress, rééducation cérébrale...). J'échange d'abord avec les personnes pour comprendre leurs besoins. Nous allons chercher ensemble et explorer différentes parts de sa personnalité. J'utilise beaucoup les tissus, les drapés, les mouvements, la danse pour amener le mental à cet apaisement. Il y a un aspect ludique, même pour les personnes qui sont au préalable très angoissées.


Quel est le profil des personnes que vous accompagnez ? Je travaille essentiellement avec des femmes de tous âges, qui viennent à moi avec des problématiques liées à leur corps. En général, elles ont une image qui s'est détériorée suite à des relations difficiles. Ces derniers temps, j'ai surtout des contacts avec des femmes qui traversent des épreuves de maladie. À l'issue de la session, les personnes repartent avec leurs photos et je leur demande ensuite un retour sur ce qu'ils ou elles ressentent en les regardant. Ce n'est pas la valeur esthétique de la photo qui compte, mais tout le processus qui s'est déroulé à l'intérieur de la personne. J'aime voir que mes “patient·e·s” se reconnectent à eux et elles-mêmes.


Pourquoi avoir intégré le Club Femmes ici et ailleurs ? À travers différents festivals et manifestations comme Autour du Féminin, j'ai rencontré ma “marraine” qui m'a fait découvrir ce magazine. J'ai immédiatement été séduite. Je suis abonnée depuis deux ans et je trouve que ce qui est à l’œuvre est génial !



Pour info, nous avions publié le portrait de la photo-thérapeute Élodie Sueur-Monsenert, également membre du Club, dans le magazine Femmes ici et ailleurs #22 !


Ce blog collaboratif est une plate-forme réservée aux membres du Club Femmes ici et ailleurs. Chacun·e a la possibilité de partager dans cet espace ses témoignages, autour de femmes ou d'événements l'ayant particulièrement inspiré·e.


Pour participer, n'hésitez pas à nous envoyer vos productions (écrites ou vidéo) à l'adresse rencontres@editions-8mars.com

Vous souhaitez rejoindre le Club Femmes ici et ailleurs ? C'est par ici que ça se passe !



#ClubFIA #JulieBilloud #photographe #Toulouse #Membre

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône YouTube