Antoine Chereau, le dessin au service de l'égalité

Mis à jour : févr. 25

Texte de Louise Hiernaux, journaliste, Femmes ici et ailleurs.


Ça y est, le septième album de Chereau est sorti ! Pointu par sa mine et son humour, le dessinateur décrypte dans Sexiste, moi ? les stéréotypes de genre du milieu professionnel. Toujours avec un ton décalé et sarcastique, Chereau pointe du doigt les dérives des uns, l’hypocrisie des autres ou encore les efforts à mettre en œuvre une bonne fois pour toutes.


Vous retrouverez la patte que vous avez tant aimée dans le dossier sur la mixité des métiers paru dans Femmes ici et ailleurs #33.



Pourquoi le sexisme est-il votre domaine phare dans vos albums ? Qu'est-ce qui vous a amené à dessiner là-dessus ?

Cela me semble important d'en parler, c'est très dans l'air du temps. Depuis plusieurs années, je fréquente et travaille énormément dans la communication des entreprises. Je rencontre beaucoup de gens. Un certain nombre de sujets revient systématiquement, notamment des témoignages de femmes. Ces récits me travaillaient depuis un moment, j'ai donc décidé de consacrer un nouvel album dessus. Je me sens concerné par ce genre de thématique. On peut dire qu'une femme est une idiote mais si c'est simplement parce qu'elle est une femme, ça ne va plus du tout. Et ne parlons pas des inégalités salariales... Je trouve hallucinant de penser que parce qu'on est une femme, on touchera moins de salaire par rapport à un équivalent homme. J'avais déjà fait un album sur les discriminations (L'égalité est un long fleuve tranquille) mais ici, je cible les inégalités professionnelles. Cet album parle de toutes les dérives. Pas simplement des hommes qui sont les méchants. Ce qui serait atrocement binaire et loin de la réalité, donc je voulais aussi aborder ce thème-là.


Vos dessins résultent de témoignages ou également de votre conception et expérience personnelle du sexisme ?

Je le vois et le remarque à chaque séminaire auquel je participe. Plusieurs employé·e·s me disent fréquemment que dans un comité exécutif, le patron est un homme ainsi que les managers de très haut niveau. Seules une femme ou deux en font partie, souvent à la communication et aux ressources humaines. Et elles entendent des propos invraisemblables, sont choquées, mais n'osent pas reprendre celui qui a émis car il s'agit d'un supérieur. Un travail de longue haleine va s'opérer, on ne va pas changer les comportements comme ça. De tels sujets sont très compliqués, puisque les gens ne sont que les produits de leur éducation. Quand on est gosse, parfois on se comporte mal pour faire partie du groupe et ne pas être rejeté·e. A l'âge adulte, c'est encore un peu ça, à mon avis.

Bien évidemment, ces comportements vont mettre un certain temps à évoluer mais si je peux participer à cette évolution, tant mieux !

Comment s'articule cette BD ? On a l'impression que le ton monte crescendo au fil des sous-parties.

Exactement, c'était l'idée ! Mon éditrice a trouvé que ce serait plus pertinent de compartimenter et de faire une progression. Je pars du constat de préjugés, puis j'avance jusqu'à la fin : la répartie. Autrement dit : “Comment les femmes vont-elles se défendre ?” Parce qu'il y a des femmes qui me disent très clairement qu'elles ont toutes envie de répondre et de ne pas se laisser faire. La plupart du temps, elles sont tellement sidérées par ce qui leur est dit, qu'elles n'ont pas la répartie. Et le pire, c'est que ces femmes s'en veulent presque de ne pas avoir eu l'occasion de répondre à un bonhomme qui se conduisait mal. Je montre aussi que le sexisme peut provenir d'une femme, envers une autre. Il suffit d'entendre les propos d'une sévérité que certaines collègues tiennent entre elles. Ce qui m'intéresse dans des sujets comme celui-ci, c'est la complexité. Rien n'est binaire, les hommes ne sont pas tous des crétins ou les femmes toutes des victimes. Vous arrive-t-il que des entreprises commandent ce genre de dessin ?

Tout à fait ! D'ailleurs dans cet album, il y a quelques dessins réalisés à la demande d'entreprises qui ont été remaniés. On sent parfois que le sujet est également porté par la direction, ce qui est formidable. Ce n'est pas uniquement la DRH qui s'est saisie du problème. J'ai déjà fait une campagne qui a énormément bien marché, j'étais sidéré par l'impact. Et on continue sur cette voie-là. La sensibilisation à ce sujet demande du temps. Tout comme la PMA, en quelques temps, la société évolue d'elle-même. Je crois à la prise de conscience, quant aux propos qu'on peut tenir ou non.


Quel impact espérez-vous grâce à cet album ?

Faire rire ou sourire c'est le minimum. On peut espérer que le dessin tend un miroir et fasse avancer les choses. Ce qui est très amusant dans le dessin de presse, c'est que les gens le retiennent facilement. La mémorisation du dessin possède un impact fort. Elles et ils n'ont pas envie de s'identifier et de se dire : “C'est trop grotesque, je vais ressembler au guignol qui est dénoncé dans le dessin !”, donc ça fonctionne ! Malgré lui, le dessin émet un effet culpabilisant. On m'a beaucoup parlé de l'effet induit de la caricature dans les entreprises avec lesquelles je travaille. Nombreux·ses me disaient : “Tu sais, le truc que tu as fait les a vraiment marqué !” Un bon dessin est un dessin que l'on mémorise. C'est pourquoi, dans mes albums je laisse du blanc, il ne s'agit pas d’étouffer l'image, mais de rester simple et direct dans le trait. De nombreux·ses sociologues et philosophes se penchent sur la question du sexisme. Moi, à travers le dessin, je suis là pour apporter une porte d'entrée, rapide.


Pour en savoir plus : Chereau



Ce blog collaboratif est une plate-forme réservée aux membres du Club Femmes ici et ailleurs. Chacun·e a la possibilité de partager dans cet espace ses témoignages, autour de femmes ou d'événements l'ayant particulièrement inspiré·e.

Pour participer, n'hésitez pas à nous envoyer vos productions (écrites ou vidéo) à l'adresse rencontres@editions-8mars.com

Vous souhaitez rejoindre le Club Femmes ici et ailleurs ? C'est par ici que ça se passe !


#Humour #AntoineChereau #Egalitepro #Coupdecoeur

logo accueil fia femmes ici et ailleurs blog media club reseau social women france exclusif agenda evenements contenus
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône YouTube